Initiatives

CELEBRATION DU 8 MARS AU CHU : LES FEMMES ENGAGEES DANS LE REDRESSEMENT DE CETTE STRUCTURE SANITAIRE

353views

 La célébration de la journée internationale des droits de la femme le 8 mars 2023 a été une occasion pour la directrice des ressources humaines du centre hospitalier universitaire de Brazzaville Françoise Filankembo d’exhorter le personnel féminin dont le nombre s’élève à mille trois cent trente-neuf femmes lors d’un échange à l’importance de la ponctualité , l’assiduité,  et l’éthique professionnel dans le secteur de la santé.

 S’adressant au personnel féminin du de cette structure sanitaire, la plus grande du Congo Brazzaville , Françoise Filankembo s’est exprimé en ces termes :« Aujourd’hui les femmes sont majoritaires au CHU-B et la célébration de la journée internationale des droits de la femme le 8 mars est une occasion pour nous d’entretenir les femmes médecins, cheffes de service sur l’éthique professionnelle, afin d’emmener la femme à jouer pleinement son rôle. Nous devons commencer d’abord à éduquer notre personnel afin d’améliorer notre façon de faire par notre conscience professionnelle dans le secteur de la santé et nous devons suivre l’exemple de notre DG. »

Au cours de cette célébration, le Directeur Général du Centre Hospitalier Universitaire de Brazzaville la professeur Alexis Raoul Thierry GOMBET a interpellé la gente féminine du CHU-B au travail bien fait , notamment sur la qualité de l’offre de soin de santé. Ce en vue de participer les femmes travaillant au CHU-B au redressement de cette structure sanitaire.

Les participants à cette conférence débat n’ont pas manqué de souligner son importance. « Je félicite la direction du CHU-B pour cette initiative qui nous permet de nous exprimer, étant majoritaire au sein de l’hôpital, notre implication totale va améliorer les conditions. Nous avons été interpelés sur l’accueil qualité des soins et autres. Nous sommes satisfaits pour le plan de formation mis en place par l’administration de la structure. Cela va nous permettre d’améliorer nos faiblesses. Étant donné que nous sommes des responsables dans nos foyers .Nous devons également assumer nos responsabilités au travail afin de redorer le blason du CHU-de Brazzaville. » a fait savoir Diane Valérie DONIAMA du service matériel.

À l’ouverture de cet échange, le Directeur Général du Centre Hospitalier Universitaire de Brazzaville a interpelé les femmes agents du CHU-B sur les bonnes pratiques pour le bon fonctionnement de cette structure sanitaire entre autres : la ponctualité et l’assiduité au travail, implémenter le bon accueil, améliorer les conditions d’hygiène au sein de l’hôpital et la qualité des soins de santé. Le Directeur Général du CHU-B a également mis un accent particulier sur l’implication totale des femmes au respect de l’éthique professionnelle.

Au terme des travaux, une commission de suivi a été mise en place en vue d’apporter des solutions à tout ce qui pourrait faire entrave au bon fonctionnement des différents services du Centre hospitalier Universitaire de Brazzaville.

Leave a Response