Initiatives

CHU DE BRAZZAVILLE : LE 8 MARS SUR FONDS D’AMPLIFICATION DE L’ACTION DES FEMMES DANS L’AMELIORATION DE L’OFFRE DE SOINS

133views

Les femmes travailleuses au Centre Hospitalier Universitaire de Brazzaville ont été exhortées à amplifier leur action dans l’amélioration de l’offre de soin de santé au sein de cette structure sanitaire. C’était lors de la conférence débat organisée le 8 mars 2024 à  l’occasion de la journée relative aux droits des femmes.

Dans son mot de circonstance, le Directeur Général du CHU-B, le professeur Alexis Raoul Thierry GOMBET a mis un accent particulier sur l’implication des femmes travailleuses au Centre Hospitalier Universitaire de Brazzaville, afin de contribuer au processus de redressement de cette structure sanitaire déjà enclenché « nous avons des défis à relever, il faut redresser les choses et ne pas céder au découragement dans le domaine qui est le nôtre, nous avons la responsabilité, nous devons redresser les choses et ne pas céder au découragement nous devons améliorer l’offre de soin pour le bien des malades. »

Tout en exhortant les participantes sur leur responsabilité dans le domaine de l’offre de soins, et de la lutte contre les problèmes liés au genre, la directrice des ressources humaines du Centre Hospitalier Universitaire de Brazzaville Françoise FILANKEMBO a souligné le fait que la célébration de la journée du 8 mars dédiée aux droits des femmes  « vise à mettre en place les conditions à l’épanouissement personnel, professionnel et social des femmes, en vue de l’atteinte des objectifs du développement durable. Pour se faire il faut consacrer les ressources financières, éducatives du politique pour soutenir ou promouvoir l’autonomisation des femmes par des initiatives visant à améliorer leur accès à l’éducation, la santé, l’emplois, la représentation politique et le leadership politique ».

Toujours dans le cadre de la célébration de la journée du 8 mars par les femmes du Centre Hospitalier Universitaire de Brazzaville plusieurs thématiques ont été développées entre autres promouvoir la formation continue notamment chez les spécialistes en diabétologie, en cancer du sein et en hypertension artérielle.

« Nous avons profité de rappeler ce que c’est que l’hypertension artérielle, c’est une maladie chronique, plus de 30% de la population souffre de l’hypertension artérielle. Il est important de se faire dépister car cela entraine des complications comme les accidents vasculaires cérébraux, l’insuffisance rénale et cardiaque. » a souligné le docteur Unis MINDZELE.

Cette conférence débat s’est tenue sous le thème « Amplification de l’action des femmes dans l’amélioration de l’offre de soins. »

Peu avant cette conférence débat, les femmes travailleuses du CHU-B ont pris part à une messe d’action de grâce qui a été dite en la cathédrale sacré cœur.

Photo a la une : les femmes du CHU lors de la conférence

Photo intérieur : Une vue du présidium des travaux

Leave a Response